Au travail

Au travail
Accueil
 
 
 
 

Analyser le travail pour redonner du sens à l'engagement collectif

Les modèles actuels d'organisation du travail valorisent d'individualisme au service du système capitaliste, au détriment des engagements et des luttes collectives.

Une analyse des transformations du travail et des modèles développés par le patronat pour entretenir sa domination sur les travailleurs nous donne des éléments de compréhension sur notre société et des clés pour l'action.

Historiquement, les modèles d'organisation du travail ont été des modèles de domination fondés sur des objectifs de productivité. La logique taylorienne s'est longtemps imposée mais à la fin du vingtième siècle, avec de nouveaux critères de qualité du travail et le changement de la nature même du travail, de nouveaux modèles sont apparu dans les entreprises.

Le développement des activités tertiaires et surtout des activités de service, ont conduit au déploiement d’une nouvelle organisation du travail qui laisse plus de place à l'imprévisibilité, qui tient compte du fait que le résultat du travail dépend directement du rôle et des attentes de celui auquel le travail est destiné (l'usager, le patient, le client...).

Contrairement au taylorisme, les nouveaux modèles laissent une large part à la créativité individuelle, mais politiquement le patronat ne pouvait renoncer à son objectif de domination.

Alors, les modèles managériaux ont valorisé les valeurs individualistes, l’évaluation et la performance individuelles.

A contrario, la qualité du travail, la notion de "travail bien fait" ont été niés, les enjeux du travail réduits aux critères de gestion économiques, aux critères de rentabilité.

Ce modèle managérial organise la déstabilisation permanente des collectifs, que ce soit les collectifs de métier par la redéfinition permanente des critères de performance, ou les collectifs de travail par des réorganisations constantes.

Dans les entreprises, c'est le règne du changement permanent largement entretenu par la précarité de l'emploi. C’est un modèle d'organisation du travail qui influe la construction identitaire, fait souffrir les travailleurs et conduit à valoriser l'individu au détriment du collectif.

Dénoncer ces modèles, valoriser une autre organisation du travail, sont des enjeux politiques, des enjeux incontournables pour transformer la société.

 

Pascale SLD