Au travail

Au travail
Accueil
 

Rendez-vous



 
 
 

le secteur Travail-Emploi du Conseil national

 

Le secteur Travail-Emploi du Conseil national

 

Le champ de ce secteur de travail recouvre les domaines du travail (méthodes de management, organisation du travail, conditions de travail, qualité de vie et santé au travail, évaluation de la qualité du travail, débat qualification/compétences), de l'emploi (insertion dans l'emploi, nouvelles formes d'emploi, précarité, durée du travail, rémunération du travail, travailleurs pauvres, divisions du salariat), de la formation professionnelle (formation tout au long de la vie, parcours professionnels) et de la démocratie sociale (nouveaux droits et pouvoirs des salariés, code du travail, statut juridique de l'entreprise, nouveaux critères de gestion) .

Créé au dernier congrès, il regroupe actuellement une vingtaine de personnes dont des syndicalistes, des économistes, des ergonomes, une inspectrice du travail, un médeçin du travail, un philosophe, des élus...et a bon espoir de se renforcer y compris avec l'apport de compétences nouvelles (sociologues, artistes…). Pour ce faire il demande aux fédérations du parti qui en ont les moyens de co-organiser avec lui des débats sur tel ou tel thème relevant du secteur.

Il tient une réunion tous les deux mois, le samedi matin, avec possibilité pour les camarades de province de participer sans se déplacer (conférence téléphonique). Les articles et notes de travail envoyés par tel ou tel camarade sur un thème relevant du secteur sont transmis à tous les membres du secteur, pour être amendés ou débattus par courrier électronique ou en réunion de secteur.

Il a un site Internet (Autravail.fr) sur la plate-forme du Parti Communiste sur lequel on peut trouver ses publications bi-mensuelles à savoir un journal électronique 'Au travail'.

Six numéros ont déjà été publiés dont un sur la formation professionnelle, un sur le travail du dimanche, un sur la santé au travail, un sur la durée du travail, un sur l'impact des nouvelles technologies sur le travail et un sur la qualité au travail.

Il prévoit l'organisation d'un colloque vers la fin de l'année, avec l'organisation de quatre ou cinq ateliers dont les thèmes seront choisis dans les semaines qui viennent. Il sera préparé par une série d'auditions qui seront enregistrées et disponibles sue le site Internet.

 

Principales propositions

Mettre fin à l'entretien individuel d'évaluation des performances et créer, au sein de l'entreprise, des espaces de délibération collective et de confrontation sur la qualité du travail .

Introduire la démocratie sociale et la citoyenneté dans l'entreprise par la conquête de nouveaux droits et pouvoirs d'intervention des salariés sur l'organisation du travail comme sur les choix de gestion.

Créer un nouveau statut juridique de l'entreprise pour sortir de la tyrannie exercée par les actionnaires sur sa gestion et changer les critères de gestion ; substituer à la productivité horaire du travail comme unique critère, le développement des compétences et la créativité des collectifs de travail, la coopération au sein de l'entreprise, la fiabilité des produits et des services offerts et les partenariats de long terme.

Faire du droit à l'emploi, à un 'travail décent' (voir définition du BIT) et au repos pour tous, une réalité, par la réduction de la durée hebdomadaire légale du travail et le droit à la retraite à taux plein à 60 ans, la réévaluation des salaires et des traitements et la maîtrise par les salariés de leur rythme de travail afin de pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle, la construction d'une sécurité d'emploi et de formation et l'interdiction des licenciements aux entreprises qui distribuent des dividendes,

 

Rétablir le CDI à temps plein comme la norme du contrat de travail et encadrer par la loi le recours au CDD, à l'intérim et au temps partiel, lutter contre la précarisation des emplois par la mise en place d'un système d'allocations pour les jeunes en formation et/ou en recherche d'un premier emploi

Faire de la formation professionnelle un instrument au service de la réalisation du projet professionnel du travailleur, garantir à chacun l'accès à une formation continue qualifiante par l'inscription de ce droit dans ceux couverts par un nouveau statut du salarié à mettre en place et assurer la sécurisation des parcours professionnels par la garantie d'une continuité de revenu tout au long de la vie

 

Les chantiers de travail à lancer

- La sécurisation des parcours professionnels

- L'évaluation des compétences. Qui est en capacité de le faire ? Comment ?

- Les inégalités de salaires : qu'est-ce qu'un salaire 'juste' ? Quel éventail des salaires est compatible avec l'égalité des êtres humains et un combat commun ?

- les organisations du travail 'apprenantes' .

- quelle réduction du temps de travail ?

- droits des salariés et représentation du personnel

- nouveau code du travail et dépassement du 'salariat'

-La responsabilité sociale des entreprises

- mondialisation, concurrence entre sites et/ou collectifs de travail mondialisés

- Sur quel projet, quel(s) mot(s) d'ordre et comment rassembler un salariat profondément divisé par l'accès à l'emploi stable, le montant du salaire, les conditions de travail, les discriminations… ?

……….